INFORMATIONS GÉNÉRALES

Chantiers

Nous voulons par les chantiers mettre les gens ensemble sans distinction de race, de rang social et de religion. Par ce programme les uns et les autres amèneront leur contribution à un milieu donné et au cours de leurs activités apprendront à se connaître, à s’accepter et à s’échanger. Bref, le don de soi.

La vie sur les différents camps chantier est organisée par les volontaires eux-mêmes avec à leur tête l’animateur qui doit amener le groupe à atteindre ses objectifs assignés. Il assure la cohésion du groupe et permet la bonne marche des activités. Mais n’est pas le magicien de la réussite. C’est l’affaire de tous.L’apport effectif de chaque volontaire selon sa capacité est nécessaire pour l’atteinte des objectifs fixés.

Les matinées sont habituellement consacrées aux travaux communautaires ou à la réalisation du projet relatif au camp chantier.Les après-midi peuvent être libres et peuvent être mises à profit par les volontaires individuellement ou en groupe. La nourriture est faite par les volontaires eux-mêmes et tout le monde est impliqué aux différentes tâches communautaires (cuisine, vaisselles, entretien des dortoirs et autres). Des groupes de trois ou quatre seront formés à cet effet dépendamment du nombre des volontaires.

Les volontaires sont logés dans des chambres en commun sur le lieu du chantier sur la plupart de nos chantiers.Des soirées d’échanges et débats sont organisés autour de divers thèmes et sur les enjeux mondiaux actuels tels que : le choc culturel, l’immigration, le réchauffement climatique, le genre et développement… Ces soirées sont animées par les volontaires et modérées par l’animateur du chantier.

Il peut arriver que nous regroupions deux ou trois chantiers dont les périodes sont proches les unes des autres pour insuffisance de volontaires. L’idée est de permettre aux volontaires de pouvoir vivre l’expérience d’un camp chantier dans un groupe assez diversifié pour des échanges plus animés et intéressants. Seuls les lieux peuvent changer, mais nous ferons tout pour que chacun soit satisfait en ce qui concerne le thème choisi au préalable.

Les volontaires qui n’ont pas suivi le week-end de préparation doivent impérativement nous le signaler à leur arrivée. Cela permettra de prendre en compte les différents sujets au cours de la réunion d’orientation à l’arrivée.

Les frais de participation

Les frais de participation, d’accueil et de transports vers les chantiers s’élèvent à 230 Euros par volontaire et par chantier. Cette disposition ne concerne que les volontaires envoyés par les membres de CCSVI (comité de coordination du service volontaire international ). Les volontaires des autres organisations  doivent  respecter les accords qui les lient à FAGAD ou payer 100 euros de plus. Donc 330 euros par chantier

Les frais couvrent la restauration et l’hébergement sur le chantier. Il permet d’assurer la présence du chargé  d’accueil à l’aéroport  pour aider le volontaire et les frais concernant le transport de l’aéroport jusqu’au chantier. Par contre, les chantiers au nord sont majorés de 50 euros de plus à cause de la distance. FAGAD peut prendre en charge dans les frais, les retours sur Lomé des volontaires qui le désirent et qui feront la demande au plus tard une semaine avant la date du retour. Une nuit avant et une nuit après les chantiers sont également pris en charge. Les volontaires dormiront au lieu réservé par FAGAD. Les frais de participation couvrent également certains frais administratifs de l’ONG FAGAD et l’achat de certains matériels pour les chantiers.

NB :

-Les projets et programmes spéciaux aussi ont leurs dispositifs.

Autre

Certains nous demandent combien prévoir comme argent de poche. Nous ne savons pas votre fréquence de dépense et votre goût à retourner avec des cadeaux. Prévoir entre 50 et 250 euros.  Plus si vous aurez beaucoup à acheter.

Ceci en dehors des frais des excursions.

Les excursions

Les frais liés aux excursions  et les dépenses pendant l’excursion sont à la charge des bénéficiaires. Ils sont invités à mettre les gardes fourre pour assurer la transparence dans la gestion des cotisations.  Souvent ces frais incombent plus aux volontaires expatriés et nous demandons aux volontaires nationaux de contribuer en rendant l’excursion plus agréable,  moins chère et surtout servir de facilitateur et de guide.  Ils doivent assurer la sécurité des autres.  Aucun volontaire expatrié n’est forcé à prendre en charge les autres. Pour les excursions, les gens nous demandent combien il faut prévoir.  Du sud vers le nord et vice versa, prévoir entre 200 et 400 euros.  Cela dépendra du nombre de site à visiter et le nombre de volontaire internationaux. Plus le groupe est grand plus les frais liés à l’excursion reviennent moins à supporter.

L’accueil à l’aéroport

Les feuilles de route sont certes envoyées,  cependant nous assurons l’accueil des volontaires à l’aéroport international général Gnassimgbé Eyadéma à Lomé.

Tout volontaire inscrit sur un de nos chantiers doit nous faire part, bien avant le début du chantier, des détails de son arrivée (le jour, l’heure et le n° du vol). Il trouvera à son arrivée un des agents de FAGAD chargé de l’accueil.

Attention, nous recommandons aux volontaires de ne jamais donner les frais de participation à l’aéroport, même si la personne  a un écriteau de FAGAD. Le volontaire peut demander  au chargé d’accueil à voir son nom et prénom.  En cas de retard du vol ou d’annulation, le volontaire est prié de nous tenir informés afin que nous puissions prendre nos dispositions. En cas du retard de l’agent d’accueil, le volontaire peut nous appeler de l’aéroport.

Voici les contacts :    92 38 49 90  (KPARTIOU-TCHASSE )  90 04 40 23 ( Kossi Ayeh le secrétaire général ) 00228 90 47 16 52 ( Claude atiégo-Noglo  le responsable section université -lomé )

Le visa

Il est souhaitable que les visas soient obtenus dans les consulats du Togo dans tout pays de départ du volontaire avant de venir au Togo. Par contre, si les volontaires ont des difficultés à l’avoir, ils peuvent prendre un visa d’entrée d’une semaine  à l’aéroport qui sera prolongé en raison de la durée du séjour que le volontaire aura à effectuer au Togo. Prévoir plus de 10 000 cfa (15 euros). Cela peut prendre deux jours sur Lomé ou quelqu’un sera chargé de vous ramener votre passeport sur le chantier.

CONSEILS PRATIQUES

  • Tous les volontaires étrangers doivent se rappeler de faire le vaccin contre la fièvre jaune et prendre toutes les mesures nécessaires sur le plan sanitaire avant leur départ ; de même pour les assurances.
  • Les volontaires doivent se munir des moustiquaires, de micro pur pour désinfecter l’eau ou autres désinfectants, des draps et des couvertures, des sprays contre les moustiques, des K – Ways et des chaussures de marche. Des moustiquaires imprégnées sont disponibles à Lomé à un coût très abordable.
  • Il est conseillé aux volontaires de prendre avec eux des tenues correctes, de fêtes et de sortie.
  • Ce que les volontaires inscrits sur nos chantiers peuvent apporter :
    • Un chantier d’éducation loisirs enfants et de soutien scolaire : des cahiers, crayons, livres, jouets et autres équipements de jeux ;
    • Un chantier de sensibilisation IST/VIH/SIDA : des prospectus et des préservatifs et autres matériels jugés utiles.
    • Un chantier de construction et de reboisement : des gangs, des graines, et autres équipements de protection ;
    • Pour la ferme fuentes et le jardin de plantes d’Europe vous pouvez apporter des plantes ou pouces de menthe, de framboisiers, vigne, pommes fruits….
    • Autres : fournitures et équipements de bureau.

Pour éviter les comportements des touristes mal informés, pour ne pas amener des enfants et jeunes togolais à des demandeurs de cadeaux, nous aimerions que les aides soient bien organisées.

  • Collecter les dons dès l’arrivée sur les chantiers,
  • organiser la répartition des dons avec FAGAD ou son représentant (l’animateur)
  • les distribuer avant la fin et devant tout le monde.
  • Tout don non distribué doit être enregistré, cosigné par un responsable des donateurs et l’animateur et remis à FAGAD avec une décharge.

INFORMATION IMPORTANTE :

Il peut arriver que sur certains projets nous soyons en manque de matériels ou un retard dans leur acquisition. Dans de pareilles situations, nous  invitons les uns et les autres à faire preuve de compréhension et à utiliser les moyens mis à leur disposition.

La réussite de certains projets dépend également d’une levée de fonds surtout pour l’achat de matériels. FAGAD est très ouverte à toute proposition venant de ceux qui sont intéressés à apporter une contribution dans ce sens.

Nous invitons les volontaires qui au cours de leur chantier auront  l’idée d’un projet à remplir la fiche élaborée à cet effet par l’ONG et disponible auprès de l’animateur. Ceci recadrera les faux volontaires qui viennent à FAGAD pour déjouer les volontaires étrangers pour le matériel, le sexe et se faire financer les projets qui la plupart jamais réalisés ou jamais terminés au profit des populations.

Tout volontaire est responsable des dépenses qu’il effectue hors des chantiers et aucun remboursement ne sera effectué par l’ONG FAGAD suite à un désagrément occasionné entre les volontaires (les rafraîchissements, les voyages, les sorties et les excursions). Même sur le chantier il faut l’accord préalable de l’animateur.

Nous voulons informer les volontaires internationaux qu’il arrive que certains animateurs ne donnent pas les coûts réels des frais d’excursions. Nous les invitons à la vigilance et informer les responsables de FAGAD si ces cas se présentent.

Toute personne qui prêtre de l’argent à un volontaire, à l’animateur du chantier ou à une tierce personne le fait à ses risques.  Tant que FAGAD  ne sait rien avant et donné son accord,  FAGAD ne sera pas tenu responsable après.

Nous demandons aux volontaires surtout féminins de faire attention pour ne pas être tiré par les appâts (sexe, drogue ou FAGAD est mauvais pour cela moi j’ai créé une association  ou je travaille à FAGAD  et on ne me paye pas…). Vers la fin vous détruisez  la cohésion d’un milieu sur les mensonges. Dès fois les femmes peuvent se faire droguées, abusées et extorquées. Certaines arrivent à laisser leurs numéros de carte bancaire.

FAGAD  exclut de son rang les personnes de moralité douteuse. Si vous voulez être leur avocat contre FAGAD c’est votre problème. Et sans suivre nos conseils si vous êtes abusés, ne salissez pas le nom de cette population chaleureuse et accueillante. Un proverbe de chez nous dit que :   <<    Quand tu es nouveau dans un village et tu trouves des jolis bois bien secs que les gens dépassent pour aller chercher loin, c’est qu’on n’utilise pas ce bois dans ce village.   Et l’étranger peut avoir de gros yeux, mais il faut toujours lui montrer sa chambre à coucher >>

N.B

.-spécialement pour les projets au nord du Togo et surtout sur le site de Koutammakou, les frais de participation aux camps chantier sont majorés de 50€ pour contribuer aux frais de transport ALLER et à la sauvegarde du patrimoine culturel du pays. Les frais du RETOUR sont à la charge du volontaire. Surtout que les volontaires veulent plutôt découvrir le pays autrement.

Il est à noter que toutes ces activités sont proposées aux volontaires et restent une organisation interne à voir avec l’animateur, surtout les excursions et les frais que cela peut entraîner

Il est possible d’acheter, en France, des cartes IGN au vieux campeur.

Les cartes VISA sont les mieux conseillées au Togo

 

                                         Bon séjour avec FAGAD  au Togo