Par rapport à l’argent :

  • Tout volontaire est responsable des dépenses qu’il effectue hors des chantiers et aucun remboursement ne sera effectué par l’ONG FAGAD suite à un désagrément occasionné entre les volontaires.
  • Toute personne qui prêtre de l’argent à un volontaire, à l’animateur du chantier ou à une tierce personne le fait à ses risques.  Tant que FAGAD  ne sait rien avant et donné son accord,  FAGAD ne sera pas tenu responsable après.
  • Nous recommandons de ne jamais donner les frais de participation à l’aéroport, même si la personne  possède un écriteau de FAGAD, attendez l’arriver sur le camps chantier pour donner faire part de l’argent à l’animateur.
  • Nous voulons informer les volontaires internationaux qu’il arrive que certains animateurs ne donnent pas les coûts réels des frais d’excursions. Nous les invitons à la vigilance et informer les responsables de FAGAD si ces cas se présentent.

 


La sécurité :

  • Nous demandons aux volontaires de faire attention pour ne pas être tiré par les appâts. Attention de ne pas se trouver dans des situations compliquées.
    L’animateur du camp chantier est là pour vous aider si vous avez des problèmes, mais c’est d’abord à vous de vous assurer que cela ne va pas arriver.
  • Vous êtes libre de choisir votre compagnie, mais faites ceci avec précaution. FAGAD exclut de son rang les personnes de moralité douteuse.
  • Et sans suivre nos conseils si vous êtes abusés, ne salissez pas le nom de cette population chaleureuse et accueillante. Un proverbe de chez nous dit que :

« Quand tu es nouveau dans un village et tu trouves des jolis bois bien secs que les gens dépassent pour aller chercher loin, c’est qu’on n’utilise pas ce bois dans ce village.   Et l’étranger peut avoir de gros yeux, mais il faut toujours lui montrer sa chambre à coucher »

  • Arrivée au camps, nous te conduirons au commissariat de police pour être déclaré en tant que étranger dans le milieu. Cette identification te permettra de circuler librement dans le village sans problème et aussi cela permettra qu’en cas d’un problème concernant la sécurité, la police pourra intervenir.

La culture du Togo :

  • Si vous invitez un togolais de manger avec vous, sachez qu’ici cela veut dire que vous payez tout ; boisson, nourriture, tout.
  • Les Togolais sont francs et la plupart disent ce qu’ils pensent. C’est important de savoir puisque cela peut créer des situations difficiles – rappelez-vous de garder le sourire et posez des questions s’il y a quelques choses que vous comprenez pas. N’hésitez pas non plus de dire à un Togolais s’il vous dit des mots qui blessent.
  • Parlant du comportement, les Togolais sont très ouverts; si un étranger les aborde, ils n’ont pas de difficultés à les accueillir.
  • La première vue des étrangers suscites les Togolais à se poser des questions comment faire pour bien accueillir mon visiteur? La plupart des familles éduquent leur enfants par rapport au bon comportement et surtout le respect d’autrui. Les Togolais veulent prendre tout le monde comme des frères ou sœurs de même sang. Tu vas bientôt découvrir que les Togolais vont t’appeler « Fofo » (frère) ou « Dagan » (soeur) comme si tu fait partie de leur famille.
  • Les Togolais sont bien chaleureux et accueillants, donc si tu passes dans la rue, les gens vont vouloir être ton ami, il y a même des hommes (ou des femmes!) qui proposent de te marier. Aux propositions de mariage, une bonne portion d’humour aide pour la plupart du temps. Si tu refuses de manière brute ou violente, l’homme peut être encouragé à t’embêter encore plus…Donc il vaut mieux être poli et garder le sourire avec tout le monde pour que tu profites bien de ton séjour.
  • Tu vas aussi voir que, marchant dans la rue, les enfants vont souvent venir te saluer « YOVO YOVO BONSOIR! ». « Yovo » est le mot que les Togolais designent aux « Blancs », mais ce n’est pas péjoratif, c’est juste une autre manière de voir les couleurs de peau. Donc, quand tu vois l’enfant qui t’appelle, répond-lui « BONSOIR! » avec un sourire et tu vas avoir un beau sourire en retour. Les Togolais aiment tisser des relations avec des étrangers, et tu vas voir que beaucoup de monde va chercher à t’approcher dans la rue pour te saluer ou bien juste te regarder. Mais ne t’inquiète pas, ce n’est pas souvent que les Yovos passent ici et les Togolais sont curieux, alors le mieux c’est de marcher tranquillement en gardant le sourire, sans penser aux yeux qui te suivent
  • Lors de ton séjour, tu vas surement découvrir pleins de choses qui sont différentes par rapport à ce que tu es habitué. Les manières de penser ainsi que la manière de vivre diffèrent des nôtres. Mais fais attention a ne pas insulter le Togolais en jugeant sa culture ou sa manière de penser. Il faut rester critique et poser des questions, mais il faut aussi respecter. Si on ne peut pas accepter c’est normal, mais il faut respecter. Par exemple les traditions de polygamie ou la manière de taper les enfants – ce n’est pas à toi comme volontaire de changer ces traditions, même si à ton avis elles apparaissent horribles.
  • Le plus important c’est de rester ouvert pendant le séjour, et tu vas voir que l’échange culturel sera plus facile. De cette manière tu auras aussi facilement l’accès à la culture togolaise, parce que les gens vont te raconter plus; leur point de vue sur leur pays, les traditions et les coutumes etc. Et de même pour eux, ils sont curieux de connaître tes principes européen, n’hésite pas a répondre a leurs questions.

La communication sur le camp :

–> Nous t’aiderons à bien réaliser le projet que tu as choisi avant ton arrivée sur le camp.

  • Pour cela, à chaque fois qu’il y a quelques choses qui t’embêtent n’hésite pas à t’approcher ton animateur ou le responsable. Dans le cas ou tu es sur un chantier, ou il y a une manque de matériel ou autres choses, il faudra le dire d’avance avant la prochaine activité pour éviter des mésententes après. N’hésite surtout pas de nous le dire, si quelques choses ne te semble pas clair; la seule solution c’est de poser des questions pour avoir des réponses.
  • Chaque soir, après le dîner nous faisons le point de la journée, ce qui permet de faire un briefing sur ce que l’on a eu à faire dans la journée. Nous faisons le tour et chacun a la possibilité de donner son point positif et négatif sur sa journée; cela permet de bien préparer le jour suivant, pour ne plus répéter les mêmes erreurs et aussi résoudre des conflits éventuelles. Il faut se rappeler que Fagad unit des gens de toute culture différente, et ce n’est pas toujours facile de vivre sous le même toit. Les affrontements culturelles ainsi que personnelles arrivent des fois. Mais les points positives du point de la journée nous aident aussi, car cela nous permet de voir l’évolution des activités et les mesurés afin de faire un travail meilleur pour ne pas dire professionnel.
  • Au cas ou tu ne veux pas partager tes ressentis avec tout le groupe présent à la table, tu es prié de le faire après avec le responsable ou l’animateur dans un esprit de convivialité.
  • Il faut aussi éviter de dire de mauvais mot sur son prochain en cas d’incompréhension de quelque chose. S’il y a un problème essaie de le partager avec les autres membres, sinon si tu le partages dans ton coins en discrétion cela ne changera rien. Les problèmes vont toujours demeurer s’ils ne sont pas exprimés afin de trouver une solution adéquat pour une bonne évolution de camp.

Fagad est là avant tout pour que tu passes un bon séjour, ce pourquoi  nous insistons a la communication.


Les « tâches » de la maison

  • Les tâches de la maison sont organisées en fonction des groupes. Pour la bonne ambiance et une maison propre, essaie de respecter les groupes et les tâches attachées. Si nous travaillons ensemble, les activités se déroulent plus rapidement et nous évitons les tensions crées quand des personnes se sentent abandonnées par ceux qui refusent de contribuer.
  • Le responsable ou l’animateur est là pour toutes les éventuelles questions. Il faut toujours donner ressentis par rapport au camp. Ne cache rien; rappel-toi que si tu dis tes sentiments cela va nous permettre de mieux faire la prochaine fois.

N’oublie pas de remplir ton rapport au fur à mesure de ton séjour. Pour plus d’informations, tu peux voir l’animateur ou le responsable.