Arrivée sur le camp

Vous serez accueilli par l’animateur qui va vous expliquer tout ce que vous devrez savoir sur FAGAD, le camp et les activités de votre chantier choisi.

Vous aurez l’occasion de consulter un petit document  sur toutes les informations de la vie à FAGAD ; La communication, le quotidien etc.

Petit à petit vous prendrez place dans se nouveau univers qui serrait vôtre…


La vie sur le camp

Les matinées sont habituellement consacrées aux travaux communautaires ou à la réalisation du projet relatif au camp chantier.

Les après-midis sont le plus souvent libres et peuvent être mises à profit par les volontaires individuellement ou en groupe.

Les soirées sont libres en dehors de la préparation du répas et le dîner en groupe. Après le dîner, il y a le « Point de la journée » où tout le monde est invité de partager quelques mots sur leur journée. C’est ici que vous pouvez vous souvenez d’une belle journée, mais aussi partager avec le groupe des soucis ou points négatifs que vous avez senti.

Des soirées d’échanges et débats sont aussi organisés autour de divers thèmes tels que: le choc culturel, l’immigration, le réchauffement climatique, le genre et développement. Ces soirées sont animées par les volontaires et modérées par l’animateur du chantier.

Les volontaires sont logés dans des chambres en commun sur le lieu du chantier sur la plupart de nos chantiers. La nourriture est faite par les volontaires eux-mêmes et tout le monde est impliqué aux différentes tâches communautaires (cuisine, vaisselles, entretien des dortoirs et autres). Des groupes de trois ou quatre seront formés à cet effet dépendamment du nombre des volontaires.


L’animateur

La vie sur les différents camps chantier est organisée par les volontaires eux-mêmes avec à leur tête l’animateur qui doit amener le groupe à atteindre ses objectifs assignés. Il assure la cohésion du groupe et permet la bonne marche des activités. Mais n’est pas le magicien de la réussite. C’est l’affaire de tous.L’apport effectif de chaque volontaire selon sa capacité est nécessaire pour l’atteinte des objectifs fixés.

NB : changement de chantier ou manque de matériel

  • Il peut arriver que nous regroupions deux ou trois chantiers dont les périodes sont proches les unes des autres pour insuffisance de volontaires. L’idée est de permettre aux volontaires de pouvoir vivre l’expérience d’un camp chantier dans un groupe assez diversifié pour des échanges plus animés et intéressants. Seuls les lieux peuvent changer, mais nous ferons tout pour que chacun soit satisfait en ce qui concerne le thème choisi au préalable.

 

  • Il peut arriver que sur certains projets nous soyons en manque de matériels ou un retard dans leur acquisition. Dans de pareilles situations, nous  invitons les uns et les autres à faire preuve de compréhension et à utiliser les moyens mis à leur disposition.

 

  • La réussite de certains projets dépend également d’une levée de fonds surtout pour l’achat de matériels. FAGAD est très ouverte à toute proposition venant de ceux qui sont intéressés à apporter une contribution dans ce sens.